Les racines du vin naturel

Le vin naturel n'est pas une mode d'origine citadine comme on pourrait vouloir nous le faire croire.

En effet, le vin naturel a toujours existé et cela avant même que certains vignerons privilégient dans les années 50 des méthodes leur simplifiant le travail.

En perte de vitesse depuis des décennies, c'est depuis une vingtaine d'années que l'on a vu grandir l’intérêt pour les vins naturels, le marché se développe progressivement et un nombre croissant de vignerons se convertissent ou se reconvertissent à cette approche.

Vin naturel

La France est leader à la fois dans la production et la consommation des vins naturels.

Alors que toute l’industrie du vin en France s’amenuise, les ventes de vin naturel sont en constante augmentation.

On trouve les origines du mouvement dans les années cinquante et soixante auprès de pionniers comme Jules Chauvet mais le public français n'a découvert que récemment cette révolution de l’approche du vin.

Considéré au départ comme un effet de mode, le succès grandissant de ces vins a été responsable d’un changement d'attitude des vignerons conventionnels pour des pratiques plus naturelles.

C’est le nombre de petits vignerons indépendants en France associé au nombre de cavistes indépendants à Paris qui ont permis au mouvement de prendre racine.

Mais même ici, en France, le vin naturel reste relativement confidentiel.

L'expansion du vin naturel

Les premiers cavistes spécialisés en vin naturel sont apparus dans la capitale à la fin des années 80.

Paris peut aujourd’hui s’enorgueillir de disposer d'environ dix cavistes spécialisés en vins naturels et une vingtaine d'autres proposent quelques références parmi une carte de vins traditionnels. On trouve à peu près autant de bars à vins, bistrots et restaurants proposant ce type de vins.

L’autre grand marché du vin naturel est le Japon, où ils sont appréciés pour leur légèreté et leur très faible quantité de soufre.

Il y a d’excellents importateurs de vins naturels comme Yasuko Goda, un dégustateur des plus talentueux, qui travaille dans le vin naturel. Sa société s’appelle Racines en référence au célèbre vin rouge de Claude Courtois.

Le prochain marché en vue est New York où le goût pour ces vins se développe depuis quelques années. Dans le reste de l’Europe et des Amériques, il n'existe que de rares producteurs isolés et un enthousiasme encore marginal.

Mais cette situation pourrait être sur le point de changer.